Abyale

Abyale est lumineuse et son énergie est communicative. Sa voix extraordinaire nous transporte là où nous souhaitons aller…

Chanteuse accomplie, son charme et son sourire sont des étincelles de bonheur !

Un style, une présence, une prestance : l’élégance incarnée.

Abyale est une merveilleuse artiste que vous pouvez découvrir ou redécouvrir en écoutant « I ain’t sorry » ou encore « Detroit »…

Et laissez-vous envoûter, la beauté musicale s’écoute et se partage… y compris à travers son livre « L’Art délicieux d’apprivoiser sa voix »

Je vous laisse vous imprégner des réponses de Abyale …



Petit texte descriptif :

Qui suis-je ?

Chanteuse à succès des années 1990, (plusieurs titres n°1 des clubs, dont le hit « I wanna be your lover too »), je suis aujourd’hui une artiste reconnue de la scène jazz. Mon nouvel album, I Ain’t Sorry, est un concentré de soul festive mêlée à une pincée de groove à l’ancienne, car j’adore mélanger les genres. Parallèlement à ma carrière de chanteuse, j’ai récemment publié un livre pour partager mon amour de la voix : L’Art délicieux d’apprivoiser sa voix.

1) Quel est l’élément déclencheur qui vous a donné envie de devenir chanteuse ?

Un jour de déprime (ça m’arrive rarement), j’ai flashé sur une annonce pour un cours de chant dans Libé.  C’était une école créée par Bernard Lavilliers. J’y ai pris mon premier cours de chant avec une artiste qui a été déterminante pour moi : Armande Altaï (à l’époque, je la connaissais pour des titres qu’elle avait chanté avec Higelin. Elle allait plus tard devenir un personnage marquant de la Star Academy). Ce premier cours de chant a été une révélation, un coup de foudre. Je suis sortie de là en sachant que je deviendrais chanteuse.

2) Qu’est-ce qui vous inspire ?

Tout. La vie, la musique, l’amour, les gens, les affiches dans la rue, le cinéma, la photo, les livres…

3) Si vous deviez vous décrire en 3 adjectifs ? Quelle est votre couleur préférée et pourquoi ?

Passionnée, déterminée, gourmande !

Une couleur préférée ? Pas vraiment. Ou plutôt, j’aime toutes les couleurs. Ce qui compte avec les couleurs, c’est comment elles s’harmonisent les unes avec les autres !

4) Quelles sont vos autres passions ?

Comme je l’ai dit. La vie, la musique, l’amour, les gens… Ce qui me passionne, c’est ce qui m’inspire !

5) Quelles rencontres ont marqué votre parcours ?

Comme ça, au débotté : Armande Altaï pour ce qu’elle m’a fait comprendre de la sensualité et du bonheur du chant ; la chanteuse Carole Frédéricks (qui accompagnait JJ Goldman), rencontrée au cours d’une séance de pub alors que j’étais toute jeune et débutante. Elle m’a aidé, porté, avec une générosité solaire. Autre visage qui me vient à l’esprit, celui de Nina Hagen, rencontrée dans une loge au Midem, dans les années 90. Je l’ai salué en me sentant toute petite, juste fan ! J’étais face à la chanteuse la plus dingue et la plus iconique des années 80, une cantatrice, une chanteuse de rock, un personnage punk et cosmique échappé d’Allemagne de l’Est … Ce sont juste 3 exemples, je ne vais pas vous raconter ma vie, on serait encore là demain !

6) Que voulez-vous transmettre à travers vos chansons ?

De la vie, de l’émotion, du plaisir, de la passion, de la joie !

7) Quels pays d’après vous sont sources d’inspirations musicales, de créativité ?

Tous ! En ce qui concerne ma musique, l’influence de la musique noire américaine est évidente. J’ai toujours cité les artistes de la Tamla Motown (Diana Ross, Marvin Gaye, les Temptations) à la base de mon inspiration, mais je dois bien sûr citer la France et la Belgique, et leur culture techno-house, pour ma période « dance », le gospel et les grandes chanteuses du jazz, le rock, la musique anglaise des années 80, et même un peu d’Afrique. Mes influences sont partout !



8) Quel groupe, musicien et/ou artiste admirez-vous ?

Mes sujets d’admiration changent tout le temps car je suis curieuse de tout ce qui est beau et inspirant. En ce moment je peux vous dire Damien Chazelles (réalisateur de WHIPLASH, LALA LAND), Tigran Hamasyan (un pianiste de jazz surdoué que je vais aller voir en concert au Trianon très bientôt), Julien Doré pour sa chanson « Sublime et Silence ». Voilà mes tops du moment !

9) Quels sont vos projets, quelle est votre actualité… ?

Mon actu, c’est à la fois de la musique et de l’écriture !

Pour la musique, c’est la sortie du clip vidéo de la chanson Detroit, mon prochain single (extrait de mon album I Ain’t Sorry). Et puis il y a des scènes en projet, à Paris, en Suisse, en Afrique ! Je suis entourée d’un groupe de musiciens formidables et chaque scène est un moment unique !

Je suis également en phase d’écriture et de pré-production pour des chansons que je devrais enregistrer prochainement. Voilà pour la musique.

En ce qui concerne l’écriture, je suis en pleine promotion pour mon livre, L’Art délicieux d’apprivoiser sa voix.

Ce sont des interviews bien sûr, mais aussi, et j’adore ça, des lectures publiques de mon livre. Au cours de ces lectures, je raconte, et je chante, accompagnée par un pianiste. C’est le bonheur !

10) Quelle question souhaitez-vous poser aux lecteurs/lectrices de ce blog ?

Avez-vous fait quelque chose qui vous a fait plaisir aujourd’hui ? Avez-vous vu ou entendu quelque chose de beau ? Avez-vous aimé ? Carpe diem !

Site internet

Le livre : L’Art délicieux d’apprivoiser sa voix

Abyale – When Billie sings    Abyale- I ain’t sorry    Abyale – You got the love (unplugged)


Pour découvrir les interviews de mes invités, cliquez ici afin d’accéder à la liste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo