Audrey Guerra

Dirigeante d’entreprise : Restaurant Le Midi et Demi

Audrey Guerra c’est un magnifique A qui s’élance vers nous dans une joie colorée emplie de fraîcheur et de sincérité !

A comme audacieuse, ambitieuse, authentique, altruiste, elle dirige son restaurant d’entreprise avec un professionnalisme établi dans une bonne humeur qui régale celles et ceux qui veulent manger du frais beau, bon et sain !

Unique, elle instaure un climat convivial dans un lieu agréable qui a du style.

Drôle, dynamique cette jeune femme ne manque ni de caractère, ni de charisme; responsable, resplendissante, elle manage son équipe avec équité et écoute.

C’est également un pétillant E comme évidence, étincelante, et espoir celui qu’elle a toujours conservé avec ténacité pour atteindre son but avec brio !

Et pour finir, un lumineux Y bras levés vers le ciel en connexion avec la terre qu’elle respecte de manière intrinsèque.

Audrey Guerra, c’est un feu d’artifice improvisé aux couleurs « perroquet », c’est un bouquet mélangé de fruits et fleurs exotiques, c’est le trait d’union qui scinde la mer et le ciel lorsque le soleil se pare de rose orangé, c’es un catalpa fleuri grandiose qui embellit un lieu avec simplicité et éclat, c’est une croisière au gré du vent et des endroits à visiter, et c’est un cocktail surprise « LE LADY A »  que je lui dédie : un trait de sirop de papaye, un trait de sirop à la rose, 1/3 de jus de goyave, compléter avec du champagne, une petite boule de sorbet framboise, à déguster avec un macaron à la rose.

Je vous laisse vous imprégner des réponses de Audrey Guerra…

Née sous le soleil des Antilles (plus exactement sur l’île papillon de la Guadeloupe), j’ai baigné dans l’entreprise familiale de mes parents dès mon plus jeune âge.
J’y allais après l’école et les vacances où je découvrais la vie de l’entreprise… sans croire un jour que je ferai la même chose, un rêve qui est devenu réalité !



1) Qui, quoi, comment t’a permis de devenir chef d’entreprise ?

L’envie d’entreprendre fait une partie fondamentale de mon ADN mais j’inclurais sans nul doute mes parents, mais surtout l’appui incontestable de mon mari, sans qui mon projet n’aurait pas pu se réaliser.
J’ai été accompagnée par plusieurs structures de création comme les Premières et le réseau Entreprendre Rhône-Alpes, structures qui sont, à mon sens, indispensables quand on se lance.
Le réseau, de manière générale, est aussi d’une très grande aide et plus particulièrement celui des femmes chef d’entreprise où l’on peut découvrir une solidarité et une cohésion entre entrepreneuses.

2) Comment est née l’envie de développer le concept « Midi et demi » ?

La restauration fût un pur hasard pour moi et ce grâce à une vraie rencontre dans ma vie, Christine Denis qui m’a donné le goût du métier dès mes 22 ans !
Midi et Demi est né à Nantes avec elle, il y a 12 ans avec l’envie de créer quelque chose d’authentique et de remettre des valeurs fortes (produits, choix, convivialité, partage) dans la restauration d’entreprise.
Fort de ce success story nantais, j’ai eu l’envie de développer ce concept pour les entreprises en Auvergne Rhône-Alpes.

Salle du restaurant Le Midi et Demi

3) Que t’apporte cette aventure ?

Un épanouissement au quotidien qui se matérialise par l’accompagnement et l’évolution de mes équipes sur le terrain, la satisfaction de nos clients, de très belles rencontres de personnes qui englobent notre métier.
Mais aussi de se dépasser, de se remettre souvent en question et sans aucun doute le plaisir de piloter mon activité avec les hauts et les bas que tout chef d’entreprise traverse, entreprendre c’est vivre de vraies montagnes russes.
Et enfin l’envie de continuer cette belle aventure avec pour objectif d’ouvrir quatre autres restaurants sur les cinq prochaines années !

Desserts du restaurant Le Midi et Demi

4) Es tu entrée, plat ou dessert ?

Difficile de choisir pour une épicurienne comme moi, mais je dirais plat, tout simplement car j’aime y découvrir les saveurs nombreuses et variées.

Salé ou sucré ?

Plutôt salé du coup !

Ton menu idéal ?

Comme j’aime les voyages et de part mes origines, pour moi ce serait :

Entrée : Crêpe au poisson des Saintes (une spécialité qu’on trouve uniquement sur cette petite île où je passais une bonne partie de mes vacances)
Plat : Le tigre qui pleure (plat typique Thaï)
Dessert : la gâteau russe (dessert d’origine béarnaise, mon vrai péché mignon)
Sans oublier le fromage (c’est une addiction… et j’ai un petit faible pour le comté) accompagné d’un ou plusieurs bons verres de vin !

5) Si tu devais te décrire en 3 adjectifs ? Quelle est ta couleur préférée, et pourquoi ?

Chaleureuse – Convaincante – Persévérante

Pour moi, la vie est une palette de couleurs que je m’efforce de mettre en avant dans nos plats. J’aime chaque couleurs mais si je dois choisir, je dirais le rouge pour la symbolique de la passion.

6) Quelles sont tes passions ?

Evidemment, tout ce qui tourne autour de la gastronomie ce qui prend une bonne partie de ma vie actuelle…. 🙂
J’ai sinon pratiqué de longues années l’équitation, la danse et la planche à voile.

7) Qui admires-tu ?

Je suis très curieuse des parcours des un et des autres car le partage d’expérience est pour moi essentiel. J’admire un grand chef : Thierry Marx pour son parcours atypique, pour son engagement, un vrai chef militant.
Pour le passé, je dirais Andrew Carnegie qui a commencé comme ouvrier dans une usine de textile, puis a crée une des plus puissantes aciéries américaines, c’était aussi un vrai philanthrope et bienfaiteur.
Mais bien sûr aussi, je suis très admirative de toutes ces femmes qui créent, reprennent des entreprises (il y en a quelques unes qui se reconnaîtront) qui osent tout simplement y aller !

8) Quelles valeurs et quels principes te tiennent à cœur ?

Les valeurs fondamentales :
Ma famille, mes enfants qui sont les bases de ma vie, mes amis sont aussi très importants.
Le travail
La foi
Le respect de l’environnement, de la biodiversité

Les principes qui me tiennent à cœur :
Etre Positif : voir la vie du bon côté et avoir du plaisir font partis de mes principes de vie.
Aider les autres, la transmission que j’essaye de faire quand j’ai un peu de temps disponible. L’engagement associatif, j’y ai pris goût dès mon adolescence.
Je soutiens aussi particulièrement les projets ultra-marins qui mettent en avant la richesse de nos îles car on la met si peu en avant…

Photo de Audrey Guerra & Christian Têtedoie
Audrey Guerra & Christian Têtedoie

9) Si tu étais :

Un bijou ? Une bague pour l’engagement

Un objet ? Une boussole car cela peut être bien pratique et j’en ai souvent besoin !

Un animal ? le cheval pour son élégance et la complicité qu’il peut avoir avec l’homme

Une musique ? Du zouk, bien sûr… pour la gaieté et le rythme entraînant

Une destination ? Lyon, sans hésiter qui est ma ville de cœur que je trouve juste fabuleuse tant pour sa gastronomie que pour sa beauté



10) Quelle question souhaites-tu poser aux lecteurs/lectrices de « A qui mieux mieux » ?

Socrate disait :

Je crois qu’on ne peut mieux vivre qu’en cherchant à devenir meilleur, ni plus agréablement qu’en ayant la pleine conscience de son amélioration.

et toi :

qu’est ce qui te donne envie de te lever le matin? qu’est ce qui te donne l’envie de dépasser l’impossible?
T’as deux minutes pour répondre !!! (rires)

www.midietdemi.fr

        

Suivez-moi

Maud Ménès

CEO/Founder/Owner chez A qui mieux mieux
Directrice de la publication - Rédactrice Web - Journaliste - Conteuse de réalité - Addict écriturière - Révélatrice de vos talents - Chapôteuse.
Suivez-moi

Les derniers articles par Maud Ménès (tout voir)

Maud Ménès

Directrice de la publication - Rédactrice Web - Journaliste - Conteuse de réalité - Addict écriturière - Révélatrice de vos talents - Chapôteuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Copie interdite - Les images sont soumises aux droits d'auteurs !

sit lectus facilisis luctus Donec nec ut libero