Bruno Torres & Hermann Deckous

Bruno Torres est danseur, et occupe l’espace avec harmonie, son travail se ressent dans le moindre de ses gestes, ses mouvements sont équilibrés, fluides : il incarne la danse dans son exigence et sa diversité !

Hermann Deckous est comédien, et autres facettes à découvrir : totalement ancré dans une démarche artistique du coaching à la réalisation, la passion bouscule ses envies de tout mettre en exergue !

Et lorsque, deux talents multiples aux multiples talents dont les routes se croisent, décident grâce à l’amitié de créer une entreprise heureuse dont le nom sonne à l’oreille comme une douce mélodie « Good Day » voit le jour !

Hermann et Bruno, ou quand deux excellences forment un duo virtuose, avec brio !

Je vous laisse vous imprégner des réponses de Bruno Torres et de Hermann Deckous…



Bruno Torres ⇒ Je me présente Bruno Domingues Torres, j’ai 29 ans et je suis né à Tours de parents Portugais.

Hermann Deckous ⇒ Je m’appelle Hermann Deckous, j’ai 29 ans et je suis un jeune homme plein de vie qui s’épanouit en tant que comédien, coach d’artistes, metteur en scène, réalisateur, chorégraphe et entrepreneur.

1) Qui, quoi, comment t’a permis de devenir multi-artiste ?

Bruno Torres ⇒ À l’âge de 12 ans j’ai découvert par hasard la danse dans le collège dans lequel j’étudiais, j’ai donc essayé sans même savoir ce que c’était vraiment la danse puis, jusqu’à aujourd’hui je danse toujours.
À 19 ans, j’ai tout quitté pour partir vivre à Bordeaux et, y faire une école de danse. Là-bas, j’ai pu me perfectionner en danse classique, contemporaine, jazz et théâtre en dansant tous les jours pendant 2 ans.
Après avoir fini cette formation je suis resté encore un an et demi sur Bordeaux, jusqu’au moment où j’ai été pris dans une compagnie de danse hip-hop, contemporaine sur Paris. J’ai donc fait mes valises, et je suis venu vivre sur Paris pour un nouveau départ.

Hermann Deckous ⇒ J’ai toujours fait du théâtre depuis l’âge de mes 8 ans, puis, ensuite de la chorale pour commencer à danser à 17 ans en professionnel. J’ai eu la chance d’être repéré sur un concours de jeune talent; et derrière, j’ai signé sur une production de spectacle, au début en tant que comédien-danseur, puis j’ai travaillé avec la production sur la création des spectacles et le coaching des artistes.
Par la suite, un ami m’a appelé pour le casting d’une pub… j’étais pas emballé par tout ce qui était caméra et finalement, ça a été le coup de foudre. De projets en projets, je me retrouve coach dans l’une des meilleures école de comédiens sur Paris : METHOD ACTING CENTER j’ai aussi eu la chance de tourner aux côtés de Camille Cottin (Connasse) et Gustave Kervern (Groland) dans « Cigarettes et chocolat chaud » de Sophie Reine (film nommé aux Césars 2017/catégorie : meilleur premier film). Un vrai petit rôle tout en couleur pour un magnifique feel good movie avec des acteurs exceptionnels.

2) Quels autres domaines de créations te passionnent ?

Bruno Torres ⇒ J’aime beaucoup la photographie, la musique, le dessin, l’art en général… Mais j’adore écouter de la musique classique cela me permet de me concentrer de penser à rien d’autre, et de créer toujours créer.

Hermann Deckous ⇒ J’adore la musique… j’aimerais être directeur artistique en musique et pourquoi pas produire… mais, j’ai le temps.

3) Si tu devais te décrire en 3 adjectifs ? Quelle est ta couleur préférée, et pourquoi ?

Bruno Torres ⇒ Créatif / Manuel / Honnête
Ma couleur préférée je dirais le rouge, pour moi cela représente l’amour, et l’amour qu’on peut donner aux gens.

Hermann Deckous ⇒ C’est facile ! Passionné, perfectionniste… des fois c’est agaçant pour les autres… et enfin bon vivant car j’aime la vie.
J’adore le rouge car c’est intense, tumultueux et fougueux : comme moi (rire).

4) Quels mots sont importants dans ton existence et pourquoi ?

Bruno Torres ⇒ Famille / Amis / Partage / Respect
C’est très important la famille et les amis qu’on choisit qui petit-à-petit devienne notre famille.
Ce sont avec eux que l’on avance et que l’on reste fort pour y arriver.

Hermann Deckous ⇒ Alors… artistique, passion et… et… et bienveillance, et parce qu’ils traduisent ma philosophie de vie.

5) Quelles valeurs, quels principes te tiennent à cœur ?

Bruno Torres ⇒ La liberté, la sincérité, l’originalité et la responsabilité.

Hermann Deckous ⇒ Mes valeurs sont le respect, l’honnêteté, l’intégrité, le courage et la bienveillance.

6) Pouvez-vous nous parler l’un de l’autre : que représentez-vous l’un pour l’autre ?

Bruno Torres ⇒ Alors j’ai rencontré Hermann en 2012 à Orléans où il était le chorégraphe pour le Cabaret, où j’avais été pris en tant que danseur. Nous avons dansé pendant un an dans ce fameux cabaret, et pendant toute cette année là, forcément on crée des liens avec des personnes. Et moi, c’était avec Hermann, on nous surnommait même les « Titi » au cabaret; et d’ailleurs, on s’appelle encore comme ça aujourd’hui (rire). Après cette folle aventure, nous avons chacun pris des chemins différents en faisant nos projets, à droite à gauche.
Hermann pour moi c’est comme un frère, c’est une personne en qui j’ai confiance les yeux fermés, et avec qui j’avais vraiment envie de travailler : sérieux et professionnel.

Hermann Deckous

Hermann Deckous ⇒ Bruno Torres est mon associé sur « Good Day ». Nous nous sommes connus, il y a 5 ans sur un autre projet artistique : un spectacle sur lequel j’ai signé la mise en scène. Il est à l’écoute, partant et entier et cela me correspond pour la collaboration entrepreneuriale.

Bruno Torres (©Floriane Pinard)

7) Comment est née cette jolie idée de « Good Day » ?

Bruno Torres ⇒ Quand je suis arrivé sur Paris, j’ai donné pendant un petit moment des cours de danses pour des EVJF. Depuis mon plus jeune âge, j’ai pas mal enseigné la danse, partager des moments avec des personnes et les voir heureuses, souriantes; voilà ce que j’aime vraiment. Partager avec les gens un moment de bonheur qui, pour certaines personnes, cela ne représente rien; mais, pour d’autres, ce sera un moment inoubliable. Donc, cette idée était restée dans un coin de ma tête, et un beau jour, j’ai recroisé Hermann : je lui ai dit : « il faut qu’on monte notre propre concept à nous ». Nous avons eu pas mal d’expériences pour pouvoir enfin nous lancer dans notre création.
Et de là, est parti « Good Day » ce qui nous représente vraiment : la danse, le partage. D’où le nom « Good Day » qui veut tout dire.

Hermann Deckous ⇒ Naturellement, lors d’une soirée bien arrosée (rires)… l’idée de monter un projet puis nos passions communes ont fait le reste.



8) Qu’est ce que t’apporte « Good Day » : rencontres, anecdotes, émotions… ?

Bruno Torres ⇒ Pour le moment « Good Day » c’est encore tout nouveau tout jeune, notre société a réellement été validée en Janvier 2017. Mais nous avons commencé à y réfléchir vers Mai 2016, quand nous avons parlé pour la toute première fois.
Je me souviens qu’on passait des heures, voir même des nuits entières, à se poser avec un cahier et écrire toutes les idées qui nous venaient en tête pour créer un concept différent de ce qu’on peut retrouver habituellement.
On voulait que ce soit quelque chose qui nous représente vraiment, un concept de partage, de joie, et de bonne humeur.

Hermann Deckous ⇒ Alors « Good day », c’est génial, car je me challenge et je me re-découvre. Aucun défi, finalement, ne me fait peur. Par exemple : le faire-part vidéo numérique est ma première expérience professionnelle en tant que réalisateur… et je ne pensais pas pouvoir être capable de cela avant de mettre en place le concept. (« Good Day » et son faire-part 2.0)

Ma dernière réalisation confirme mon désir de créer des histoires aussi à l’écran… je me teste en créant des projets professionnalisants avec mes élèves pour me challenger et m’exprimer artistiquement.

9) Quels sont tes projets / actualités ?

Bruno Torres ⇒ Alors actuellement je concentre la plupart de mon temps sur « Good Day » pour continuer à développer le concept, et à le faire connaître. Ce qui demande beaucoup de boulot, car pour le moment nous gérons vraiment tout, tous seuls que se soit de la communication à la réalisation… donc ça demande du boulot.
Je danse aussi dans une compagnie de danse hip-hop contemporaine (Cie Massala) avec qui je travaille depuis déjà 6 ans. Actuellement, le dernier spectacle tourne depuis 3 ans donc, toujours sur scène.
Je donne aussi des cours à l’école de danse Kim-Kan à Paris, j’enseigne et partage ma passion à de jeunes nouveaux talents, les plus jeunes ont 8 ans.
J’interviens aussi pour donner des stages, ou chorégraphies pour certains projets qu’on me propose.
Toujours dans le milieu artistique ce que j’aime vraiment faire tous les jours.

Hermann Deckous ⇒ En ce moment je tourne un peu sur des projets, je continue la réalisation afin de me perfectionner, je coache de plus en plus, et propose des formations de coaching autour de l’expression corporelle et scénique et la théâtralité en entreprise pour apporter du bien-être pour de meilleures performances.

10) Quelle(s) question(s) souhaites-tu poser aux lecteurs/lectrices de ce blog ?

Bruno Torres ⇒ Que pensez-vous de notre concept « Good Day » ?

Hermann Deckous ⇒ Euh…bah ce qui les rendraient heureux pour leurs mariages ? Car notre but est d’offrir des prestations de rêves toujours plus originales 😉

Site internet « Good Day »

Page officielle Facebook « Good Day »

Compte Twitter officiel « Good Day »

Bruno Torres Book

Profil Facebook officiel de Bruno Torres


Pour découvrir les interviews de mes invités, cliquez ici afin d’accéder à la liste

Une pensée sur “Bruno Torres & Hermann Deckous”

  1. joli portrait. Perso, ce qui me ferait plaisir si je me marie, ou à chaque fête que je fais, c’est d’une part que les gens soient heureux ensemble donc de trouver des animations qui met tout le monde à l’honneur… petite idée que je délivre… à chaque fête d’anniversaire que je fais, je mets des cartes sur mon mur, une adressée à chaque personne avec un petit mot dedans, et je les distribue quand il y a tout le monde. c’est une façon de présenter chacun à chacun en leur rappelant le lien qui le lie à eux. à chacun ensuite d’écrire la suite de la relation, mais ça aide…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo