Cher blog, j’ai quelque chose à te dire…

Par le biais de mon blog, je peux partager avec vous mes nombreux coups de cœur, et aussi relater ce qui me semble important, crucial, primordial; une forme de conversation tant il est vrai, fondé que j’attends souvent des réactions, des commentaires…

Je reviens vers vous, et je reviens à toi mon cher blog après une absence qui a débuté, bien malgré moi, la semaine du 15 Avril… En effet, ce matin là, dans le souhait quotidien de saluer mes ami(e)s, de suivre le fil de l’actualité, de surfer sur les réseaux sociaux, j’ai eu la désagréable surprise de trouver mon compte Facebook désactivé : il est un lieu précieux, un endroit particulier comme un joli jardin. Je ne peux plus venir pour le moment, m’y promener malgré mes prières adressées à Dieu Facebook, ainsi qu’à Mark Zuckerberg et Laurent Solly, je suis triste, trop sans doute ! Il me faut concevoir que ne plus profiter de Messenger, mettre mes « j’aime » et être en admiration devant les recherches, le style et la poésie de certains posts, me peinent grandement.

Ce fameux week-end de Pâques était aussi celui d’un autre changement bien désiré, réfléchi et souhaité : un déménagement qui impliquait cependant, quelques jours sans le « précieux », j’ai nommé internet… Et, c’est fou à quel point, on se rend compte notre lien, notre fusion à cette connexion salutaire !

Mais, je vais également vous raconter un autre épisode qui m’est arrivé le 21 Avril et, je ne risque pas d’oublier cette date…

Je ne vais pas vous expliquer les circonstances, pour autant, je souhaite seulement le dire, l’écrire parce que cet événement a remué des convictions, des pensées et m’a touché, heurté physiquement et psychologiquement : j’ai fait un AVC.

Cet accident sournois est arrivé alors que j’étais très fatiguée, que des stress multiples (… dont Facebook, non ce n’est pas puéril, c’est ma façon d’être) étaient venus se greffer sur des soucis, et voilà !

Tout d’abord, cela a remis les choses dans leur contexte : l’humain n’est pas une machine, et parfois, le repos est une obligation pour celles et ceux qui croient et pensent qu’il faut continuellement vivre vite, dans la précipitation. Il faut toujours et encore, dire et oser dire l’affection, la tendresse et l’amour que l’on ressent pour celles et ceux qui nous sont si chers !

Et, malgré mes crises d’angoisses (… peur de partir, que cela recommence, peur du soir, de la nuit, du sommeil) je retiens beaucoup de positif :

  • Je ne garde que peu de séquelles : marche, diction, inversion des mots sont les seules encore à corriger, à ce jour, avec bien entendu une fatigue vraiment bizarre.
  • Un soutien absolu de certaines personnes qui m’ont réconforté pratiquement au quotidien, à travers des sms, des mails, des appels…
  • Une magnifique rencontre Facebook qui s’est concrétisée lors de mon séjour à l’hôpital, une merveilleuse et adorable Mary (Poppins) qui avait dans son panier secret une splendide orchidée, et de la délicieuse confiture !
  • Le personnel de l’hôpital de Lorient a été absolument gentil, respectueux, je lui envoie un Merci sincère !
  • Bien entendu, la personne qui est dans mon cœur a été et est exceptionnelle : je t’aime !!!
  • Et ma pierre précieuse ne l’est que plus encore…
  • Mon papillon lumineux : je t’adore !
  • Et le fait que je puisse à nouveau me tourner vers toi, cher blog pour te confier cette aventure particulière !

Si, je pouvais faire un vœu qui puisse être exaucé, alors je formule le suivant : que mon compte Facebook soit réactivé afin de pouvoir me centrer, me concentrer sur autre chose, pouvoir à nouveau mettre en lumière et partager par ce biais les personnes que j’admire, pouvoir échanger dans une jolie simplicité, et ainsi guérir grâce à la richesse d’une humanité dense et belle, et écrire…

Et surtout je remercie la vie : elle est incroyable, surprenante et tellement passionnante !

Croyez en vous, croyez en l’existence, et vivez vos rêves : réalisez-vous !

Vive le bonheur : « A qui mieux mieux » continue à pailleter mon cœur, les feux d’artifice constellent mon ciel !!!

Maud Ménès©

8 réponses sur “Cher blog, j’ai quelque chose à te dire…”

  1. Quel bonheur j’ai d’avoir un privilège dont je tairais le contenu et qui fait que tu n’es jamais très loin de moi…
    Après quelques déboire de PC, il fallait bien qu’un grain de sable me tienne encore éloigné de tes écrits ma chère Maud… Finalement tout rentre dans l’ordre pour notre plus grand plaisir à toutes et tous !!
    Je suis tellement heureux de te retrouver ici que je vais dévorer mon retard sitôt que mes occupations nombreuses me laisseront un instant de répit…
    Une bise fleurie et hop !! Quelques pétales de roses envoyés en l’air pour une pluie multicolore qui va forcément te redonner la force…
    A très vite mon amie…

  2. Maud….
    La vie et ses surpises. Bonnes et mauvaises. Ta voix comme une évidente caresse à mon oreille. L.oreille interne. Celle qui sait entendre . Ta voix il y a encore peu de temps.
    Je lis cette bien triste nouvelle qui me ramène à de douloureux souvenirs pour, en fin de lecture, t entendre sourire à la vie de manière encore plus intense. Je te souhaite d aller mieux à chaque jour qui passe, et de développer encore et encore ta capacité d émerveillement.
    Bien que virtuellement,
    Je t embrasse.

    1. Cher David, Il est vrai que la vie réserve tant de surprises : je préfère garder et préserver celles qui sont jolies qui sèment des idées et du bonheur… Et, bien entendu m’enrichir de belles rencontres magiques, de coups de coeur et d’humanité qui illumine la fraternité ! Il est peu de dire que tu es une personne belle et une belle personne : je te remercie tellement pour tes mots qui me sont allés droit au coeur, bien à l’abri !
      Je t’embrasse et te souhaite à l’infini que tes pas soient toujours guidés par la synchronicité…

  3. Hello Maud , ça fait super plaisir de te ( re) lire , tu manques tu sais et on veut que tu reviennes vite , prends soin de toi et merci à toi pour cette fabuleuse rencontre , bisous doux

  4. Ma chère Maud, Content d’avoir de tes nouvelles et de savoir que tu vas(presque) bien. Un AVC, tu le sais, peut être fatal. Heureusement pour toi, avec une rééducation ciblée qui s’impose, nous devrions retrouver très prochainement la Maud d’avant, pleine de courage et d’énergie ! On la sent déjà percer, malgré ce gros déboire pour toi qu’est ta page FB. Mais Kairos a su sortir l’arme imparable et on devrait grâce à cette pétition retrouver la coccinelle d’A qui mieux mieux…Sais-tu au moins pourquoi on t’a suspendu ta page ? Erreur de FB ? Le fait de d’avoir déménager ?!!! J’imagine que tu as déjà poser toutes ces questions. Que te répond-on ? Ma chère Maud, sache que tu gardes de fidèles amis, dont moi, et que nous te soutiendrons (y compris par d’autres moyens) pour retrouver le vol de coccinelle ! Amitiés. Et surtout détends-toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo