Franckie Charras

Photo de Franckie Charras
©Michel Restany

Auteur – Scénariste – Journaliste

De multiples aptitudes talentueuses : auteur, scénariste…

Une belle sensibilité, beaucoup de charme, un humour construit et déstabilisant, Franckie Charras déroute positivement…

Il décape, cisèle, martèle sans se départir d’un calme qu’on est enclin à lui envier !

Il « encielise » les conversations d’un bleu soleil jonglant avec intelligence, culture et un zeste de sourires resplendissants.

Touchant, il manie la langue française de manière adroite, lisez « L’à-peu-près dictionnaire des rêves » : vous allez être conquis !

A titre personnel, je le remercie avec gratitude, presque chaque jour, je visite ses posts « Facebookiens » et je regarde la meilleure vidéo de flash mob dont je suis une fan absolue : rires et bonne humeur garantis !!!

Vous l’aurez parfaitement compris, cet homme est génialissime !!!

  Franckie Charras, c’est une promenade mêlant mer et montagne, en s’imprégnant des lieux, où bruyères et bourraches parsèment ce endroit de splendides couleurs, s’asseoir sur une pierre rocheuse et contempler l’inexplicable.

C’est marcher pieds nus dans l’herbe fraîche par une belle journée d’été puis, s’y étendre pour regarder le vent danser dans les feuilles d’arbres.

C’est une tablée amicale où mets et vins variés font trinquer les verres à une amitié joyeuse et salutaire…

Je vous laisse vous imprégner des réponses de Franckie Charras…

Photo de Franckie Charras
©Michel Restany

Je m’appelle Franckie Charras.
Je suis marseillo-corso-napolitain mais il m’arrive d’être zen.
J’écris. Tout simplement. Sous toutes ces formes. Que ce soit des vannes, des émissions, des pièces, des livres ou aux impôts pour demander un échéancier.

1 ) Qui, quoi, comment t’a permis de devenir auteur, scénariste, comédien… ?

Couverture du livre : L'à-peu-près dictionnaire des rêves de Franckie Charras

 

Mon professeur de français en 1ère. C’était mon « Mr Keating » dans Le Cercle des poètes disparus.
Sinon, ma timidité maladive légèrement soignée m’a emmené vers l’écriture. J’avais tellement de choses à dire mais je n’y arrivais pas alors je me suis réfugié vers l’écriture.
Quant à comédien, c’était dans une ancienne vie, il y a 10 ans.

 

 

 



2) Où puises-tu ton inspiration ?

Nulle part. Elle vient tous les matins naturellement. Je me lève et je file au café faire mes gammes pendant des heures, quoi qu’il arrive.
Après j’ai quelques mentors : Ricky Gervais, Woody Allen, Les Marx Brothers et les « ZAZ »…

3) A quelle époque aurais-tu aimé vivre et jouer la comédie, et pourquoi ?

Pas si loin. Retourner dans les années 80. Je suis un vrai nostalgique avec ce petit côté mélancolique. Je suis fan de Francis Weber. J’aime la musicalité et la précision de sa mise en scène. J’ai appris de lui. L’importance du contrechamp et aussi importante que le champ. Lorsque Pierre Richard fait une bêtise, si Gérard Depardieu n’est pas là pour faire sa tête du mec atterré, la vanne ne fonctionne pas. Je m’en inspire lorsque j’écris et mets en scène une pièce.

4) Demain, une opportunité se présente : tu peux t’épanouir dans un tout autre domaine professionnel, que ferais-tu et pourquoi ?

Je viens d’attaquer une formation d’ennéagramme… J’ai fait des stages sur l’ego, le conditionnement, les croyances, la peur… Un de mes objectifs est d’intervenir dans les écoles dans quelques années pour faire « gagner du temps » aux enfants et les faire réfléchir par eux-mêmes.

5) Peux-tu te décrire en 3 adjectifs ? Quelle est ta couleur préférée, et pourquoi ?

Photo de Franckie Charras
©Michel Restany

Créatif. Ironique. Volontaire.
Bleu foncé (histoire de ne pas porter que du noir)

6) Quelles sont tes autres passions ?

Construire des tours Eiffel en allumettes.
Torturer des sauterelles.
Le football. Je pourrai en parler pendant des heures. Mon père était dirigeant de l’OM.
Je lis L’Equipe depuis l’âge de 11 ans. J’enregistre tous les soirs l’Equipe du soir. J’ai joué durant des années jusqu’à ce que je connaisse les filles, l’alcool et les boites.

7) Quelles valeurs, quels principes te tiennent à cœur ?

L’humilité, la modestie et mon compte en banque sur lequel j’ai un million d’euros.



8) Si tu étais :

Entrée ? Celle des artistes car elle me passionne.
Plat ? Des pâtes parce que ma mère est napolitaine et si je ne le cite pas, elle me fera exécuter.
Dessert ? Un fiadone parce que mon père est corse et si je ne le cite pas, il me fera exécuter.

Un animal ? Une licorne mais sans corne car c’est dangereux.

Une citation ? « Je vous avais bien dit que j’étais malade » car elle est de Groucho Marx dont je suis admiratif.

Un objet ? Un livre de Krishnamurti car pour moi, il a tout compris sur la vie.

Un voyage ? En absurdie car j’étais sortie avec ma première petite amie sur ce slow, madame Brun, ma prof de latin.

9) Quelle est ton actualité, quels sont tes projets ?

Je viens de terminer un roman : « Confessions d’un séducteur en quête de spiritualité ». Je viens de réaliser un Court métrage autour du Poker…
J’ai écrit une série et un unitaire télé. J’attends patiemment…

10) Quelle question veux-tu poser aux lecteurs/lectrices de A qui mieux mieux ?

Y a-t-il des amatrices de Châteauneuf du pape ? Car j’ai deux bouteilles chez moi. 🙂 

www.franckiecharras.com

 

Maud Ménès

CEO/Founder/Owner à Aquimieuxmieux.com Directrice de la publication - Rédactrice Web - Journaliste - Conteuse de réalité - Addict écriturière - Révélatrice de vos talents - Chapôteuse. Je gère la communication, le relationnel, l'ensemble des articles et des interviews de personnalités, artistes et créateurs... Je suis passionnée par l'humain, la communication, la rédaction, l'écriture...

2 pensées sur “Franckie Charras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Copie interdite - Les images sont soumises aux droits d'auteurs !

felis Curabitur leo. Phasellus consequat. consectetur quis mattis