Gentil/méchant : choisis ton camp…

gif gentil ou méchant

J’attache particulièrement d’importance à la sincérité et bien plus encore à la gentillesse.

Ces valeurs me sont chères dans leurs noblesse, dans le fait de rester entier dans les rapports humains, avec la jolie simplicité qui peut l’accompagner.

Je ne connais pas vraiment la jalousie que certains éprouvent lorsqu’ils constatent l’ascension de l’un, la réussite de l’autre.

Au contraire, je suis toujours dans l’encouragement, l’admiration…



Ce qui me trouble aujourd’hui, c’est le fait indéniable que chacun perçoit l’autre comme suspect, et ce qui me perturbe incroyablement c’est qu’en avançant dans le temps, j’ai cette sensation particulière que la gentillesse ne vas pas tarder à être « rangée » dans le placard à défaut, et autres déceptions !

Que les préjugés engendrent des malentendus, des quiproquos, des incompréhensions et des distensions…

Et cette philosophie de vie me porte souvent préjudice : je me rends compte qu’on confond ma gentillesse avec le fait d’être crédule, ou sotte.

J’ai pourtant le projet de persévérer…

Pourquoi me direz-vous, parce que des gens catalogués « du côté obscur de la force » il y en a déjà suffisamment, des personnes qui descendent, critiquent, malmènent, assomment, te font croire , jalousent, dominent, énervent bref, le catalogue des fameuses  punaises tombées par-terre, et sur lesquelles on marche allègrement le jour où on a oublié de mettre ses pantoufles d’intérieur, oui bon d’accord ses chaussons…

Vous connaissez tous l’embellie merveilleuse après une tempête agitée, visualisez ces rayons lumineux venant du ciel, et ce sentiment de calme qui nous envahit : j’ai la volonté de voir et regarder cette accalmie lumineuse en toutes circonstances.

Je ne veux pas chuter dans les travers de la « bêtise humaine », la vie est belle malgré ses complications et autres médiocrités…

Quand surgit la lumière, on est en paix avec soi, pour mieux être dans la gentillesse ! Dans le souhait de la faire briller inlassablement, être envieux est malsain. Tout comme attendre un retour absolument est particulièrement négatif !

On peut être gentil(le) parce que c’est notre nature, notre manière d’être, sans pour autant être pointé(e) du doigt.

Il me semble qu’il n’y a aucune obligation de se servir de la gentillesse de l’autre comme d’une faiblesse en lui déversant remords et autres rancœurs, reproches et critiques acerbes. Comme si le fait d’être gentil(le) incluait un paravent, un parapluie nous permettant de tout entendre, de tout endurer !

Car, cette facilité à renvoyer un flot sombre et amer à la personne gentille, laisse croire à tort, aux personnes mal intentionnées que le cerveau est sur « off », chez les dits gentils.

Au contraire, je crois que les gentils sont sur « on » en permanence; en retrait, discrets mais le cerveau en ébullition permanente dans l’auto-critique, par peur d’avoir dit un mot de trop ou blessé sans le vouloir…

Les gentils vivent dans un monde où leur volonté de tout faire pour illustrer celle-ci est constante, mais naturelle.

Comme une forme d’affection perpétuelle, qui n’est nullement dans le calcul et encore moins dans le fait de vouloir briller !

Une propension indéniable à distribuer favorablement une aide, une bienveillance, une protection positive, éclairée, une onde sereine, un cocon paisible, une aide salvatrice.

Je voudrais de tout mon cœur dans un respect infini pour l’humanité, que celle-ci fasse inlassablement prévaloir cette richesse, que nous soyons toutes et tous enclins à la laisser guider nos actes, nos mots, nos espoirs, nos espérances. Et, la laisser nous visiter, ou voyager vers elle et en faire une compagne de vie surprenante…



Qui a envie de prendre et tenir ma main pour m’accompagner, qui se sent véritablement, instinctivement concerné(e), qui pour en faire une philosophie gratifiante, qui pour la sublimer et ne jamais la laisser se faire enfermer, brider, brimer mais, au contraire, la laisser s’épanouir !?…

Maud Ménès©

4 réponses sur “Gentil/méchant : choisis ton camp…”

  1. Commençons donc cette gentille chaîne de l’amitié…
    Je t’offre ma main avec grand plaisir et courons ensemble d’un seul élan héler nos semblables à la douce mélodie du bonheur commun…

  2. La gentillesse bien que considérée comme une faiblesse est une des plus grande force de l’être humain car chargée d’amour qui est et de loin le sentiment le plus puissant. Il y a ici de la place pour tous et les jaloux, les envieux, les médisants ne comprennent pas, ne voient pas que leurs premières victimes c’est eux même. Je crois foncièrement en la gentillesse et en cette force qui est en nous. Si tous les gentils se révélaient les méchants se verraient en si petits nombre qu’ils se tairaient. Je suis avec toi et je prends ta main pour que cette lumière triomphe et rayonne chaque jour!

    1. Je crois qu’une chaîne devrait se constituer et aller de l’avant pour faire briller la gentillesse dans toute sa splendeur lumineuse et éclairée, je n’avais pas pensé au fait que les « méchants » sont victimes de leur faiblesse… Ton point de vue a apporté une explication à un questionnement et un doute qui me préoccupaient : Merci !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo