Mon Giro…

Le Giro a débuté le 5 Mai, il s’est terminé aujourd’hui…



L’Italie est un pays accueillant, verdoyant, propre, agréable : le Giro a largement rendu hommage à ce beau pays et inversement, pour cette 100ème édition !

Ses maisons colorées, son paysage découpé, ses innombrables oliviers, vignes et figuiers de barbarie, ses vues de mer bleue : c’est une destination idéale !

Cliquez sur l’image pour agrandir

Cependant, je ne peux m’empêcher de faire la comparaison, pardonnez-moi chers puristes, avec Le Tour de France !

D’abord, et avant tout, parce que l’organisation nettement différente est, me semble t-il, d’une dimension supérieure… en France !

Et surtout, parce que je me croyais chauvine (… je vais l’être malgré tout) mais, l’Italie a prouvé tant au niveau de la diffusion des images, qu’au niveau de la sélection des coureurs que nous avions, ou non la permission de voir au bon vouloir de la réalisation italienne… certains plus que d’autre !

Deux chutes m’ont marqué lors de ce Giro, celle bien entendue, causée par une moto de la police italienne lors de la 9ème étape qui a « décimé » les espoirs de l’équipe Sky. On aurait dit un strike, et le courage qu’il leur a fallu pour reprendre la route m’a semblé, surréaliste !

La seconde fut celle, lors de la 15ème étape, de ce coureur Tanel Kangert l’estonien qui a littéralement foncé sur un panneau de signalisation car, il n’a pu éviter un terre plein, résultat : saison terminée, multiples fractures avec une opération pour celle de l’humérus au bras gauche, et fracture avec dislocation à l’épaule droite.

Je tiens à souligner la belle victoire d’étape de Mikel Landa qui, à 3 reprises, a tenté puis enfin ! réussi, à gagner une étape. Sa pugnacité motivée par le fait de rendre hommage à Michele Scarponi  m’a beaucoup émue. J’étais littéralement debout à l’encourager avec force tant je voulais que le dicton « jamais deux sans trois » soit contredit en voyant sa victoire se concrétiser !

Mikel Landa

Il y a aussi ce geste gentleman lors de la 16ème étape, lorsque Omar Fraile a fait un choix d’un grande classe de laisser passer Luis Leon Sanchez (coéquipier et ami de Michele Scarponi) en tête au sommet du Mortirolo ascension rebaptisée montée Scarponi, dans le but que celui-ci lui rende un bel hommage.

Michele Scarponi

Chapeau bas aux baroudeurs, qui formaient les échappées pratiquement chaque jour pour tenter l’aventure !

J’ai trouvé la coalition Quintana/Nibali surréaliste, bien entendu pour contrer Tom Dumoulin, il leur fallait trouver des solutions (c’est le jeu ma pauvre Lucette…) mais, je reste surprise ! Verrons-nous cette soudaine entente se réitérer lors du Tour de France ?…

Tom Dumoulin a une force indéniable : sa constance !

Il garde calme, assurance et, au même rythme gravit petit-à-petit chaque difficulté sans se départir d’un flegme, tout en conservant une fluidité dans les jambes !

Tom Dumoulin

Concernant l’esprit chauvin, comment ne pas exprimer mon admiration pour nos coureurs français déterminés, forts et surprenants…

Pierre Rolland qui a gagné la 17ème étape, un succès mérité !

Ce grimpeur est vraiment étonnant lorsqu’il décide que « cette fois-ci sera la bonne ». Force et courage : bravo Pierre !

Pierre Rolland

Thibaut Pinot a, selon moi, fait de véritables progrès cette année, notamment dans les descentes, et trouve une énergie nouvelle lorsqu’il s’agit de parcourir les derniers kilomètres avec une résolution implacable…

Il a trouvé une confiance en lui qui lui permet de rouler aux côtés de Nibali et Quintana; on ne peut désormais plus douter que Thibaut est indéniablement au même niveau que les meilleurs !!!

Thibaut Pinot a pris une assurance qui lui va bien, je le trouve aussi plus souriant, les deux allant à mon humble avis, vraiment bien ensemble !

Merci Thibaut de nous avoir fait vibrer lors de ce Giro, tes coéquipiers sont une force qui éclaire ta place de leader ! Ta victoire lors de la 20ème étape est exemplaire !

Thibaut Pinot

Et enfin, la chaine l’Équipe a retransmis cette course en clair : un immense Merci !

Et, justement, l’équipe au grand complet qui nous a présenté le Giro : Patrick Chassé, Stephen Roche, Jean-Paul Ollivier, Jérôme Pineau et, sur place Claire Bricogne accompagnée de Tangi Kerhoas nous ont régalé !

Jérôme Pineau – Stephen Roche – Jean-paul Ollivier
Patrick Chassé


Mais, par-dessus tout, j’ai adoré l’esprit, la fraîcheur, la sympathie, les explications, les détails, les aspects technique et tactique clairement expliqués, relatés par Jérôme Pineau, avec un humour qui n’a fait que rendre cet ancien coureur cycliste et consultant, absolument incontournable, attachant et adorable !

Jérôme Pineau : je te dédie mon Giro

Maillot rose : vainqueur * Maillot Cyclamen : meilleur sprinteur * Maillot bleu : meilleur grimpeur * Maillot blanc : meilleur jeune

Maillot rose : Tom Dumoulin

Maillot cyclamen : Fernando Gaviria

Maillot bleu : Mikel Landa

Maillot blanc : Bob Jungels

Maud Ménès©


Pour retrouver la liste des articles, cliquez ici


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo