Odile Bailloeul

Photo de Odile Bailloeul

Odile Bailloeul : une créatrice designer à la fraîcheur vitaminée, comme un perpétuel bonheur à broder, un conte à écrire où se côtoient le petit Chaperon rouge, Blanche-Neige et Cendrillon mais aussi Neige-Blanche et Rose-Rouge avec toutes les marraines et bonnes fées réunies pour aller faire un tour en pédalo sur un lac puis, improviser une délicieuse dînette…

Odile Bailloeul est une Fée inspirée dont chaque trésor d’une infinie délicatesse, splendeur colorée est une danse de matriochkas, un splendide bouquet de tulipes, pivoines et roses magnifiques, un poème relatant un carnaval à inventer, un coffre retrouvé dans un grenier où se mélangent patchworks, poupées en papiers à habiller, un jeu de croquet et une pluie de confettis…

Je vous laisse vous imprégner des réponses de Odile Bailloeul…



Petit texte descriptif :

Pochette Hercule d'Odile BailloeulDesigner textile, peintre, créatrice tous azimuts… tout se mélange dans mes journées !
Je passe volontiers d’un support à l’autre pour conserver mon enthousiasme et ma curiosité. Quand j’arrive dans une impasse, je passe à autre chose et ça se décoince en général.
J’aime les techniques rapides et suis d’un naturel impatient : quand j’ai une idée, il faut que je la teste sans tarder… j’aime partager ce processus de création sur les réseaux sociaux, et je suis curieuse aussi du cheminement créatif des autres artistes .
Il me faut des périodes de solitude et de concentration pour expérimenter et chercher de nouvelles idées. J’aime bien les alterner avec les salons où on rencontre beaucoup de clientes avec qui partager des impressions, des astuces…

1) Qui, quoi, comment vous a donné envie de devenir créatrice ?

Ma mère était institutrice en maternelle et j’ai toujours pu m’exprimer avec des peintures, des bouts de laine, de la colle…
Il y avait tout le matériel à portée de main et j’étais plutôt incitée à bricoler, j’ai donc commencé jeune !
Puis vers 13, 14 ans j’ai reçu une très belle boite de gouaches, avec des pinceaux de martre, des couleurs de qualité, du beau papier épais… une révélation ! On fait de tellement plus belles choses avec du bon matériel !
J’encourage d’ailleurs toujours les débutants à démarrer avec des bons instruments, c’est plus encourageant : quelque soit la discipline d’ailleurs.
Une belle rencontre aussi en 3 eme avec une prof de dessin qui n’hésitait pas à prendre sur son heure de déjeuner pour me préparer au concours d’entrée des arts appliqués. Nous avons peint ensemble des grands décors pour un spectacle de fin d’année, j’ai adoré !

Tableau d'Odile Bailloeul

2) Vous êtes touche à tout, comment vous définissez-vous ?

J’aime retravailler tout ce qui passe à ma portée : je repeins les plateaux du déjeuner, je mets de la couleur sur la façade, je customise mes vêtements, j’ajoute des fleurs dans la salade… plus on maîtrise de techniques cependant, plus on peut s’amuser et complexifier les créations. C’est pour ça que je suis curieuse de tous les savoir faire.
Tout ce qui nous entoure gagne à être regardé comme un élément de décor, une mise en scène gratuite qui a pour seul but de nous faire du bien : installer dans un bol ébréché ravissant une fleur dont les pétales tombent en pluie est déjà une œuvre, ça ne coûte rien de faire du beau avec le quotidien. Partager tout ça sur les réseaux sociaux est une façon de faire du bien aux autres aussi.

Assiettes peintes de Odile Bailloeul

Photo d'assiettes peintes Odile Bailloeul3) Qu’est-ce-qui vous inspire ?

La nature évidement avec son imagination débordante (le nombre de formes de graines par exemple m’émerveille déjà, que dire des fleurs, feuilles… et autres petites bêtes !)
Les arts populaires du monde entier, la peinture…

Photo d'assiettes peintes Odile Bailloeul

 

 

 

 

 

4) Quelles matières préférez-vous travailler ?

Fille du nord, région textile, j’ai toujours été sensible aux tissus, teintures, motifs, faire de études d’art pour devenir designer textile était un chemin assez évident.
Mais la laine feutrée, le ciment, la pâte à pain… toutes les matières m’interpellent !

Les souris d'Odile Bailloeul

5) Que souhaitez-vous transmettre à travers vos créations ?

De la gaieté, de la douceur, de l’énergie, de la bienveillance… toutes ces choses positives que je glisse dans mon travail afin de me faire du bien et in fine aux autres.

6) Quelles sont vos autres passions ?

La peinture à l’huile prend de plus en plus de place dans mon univers, j’aime aussi jardiner (une autre façon d’agencer des fleurs et de la couleur comme sur les tissus !) cuisiner de façon inventive, broder, lire.

7) Quelle est votre couleur préférée et pourquoi ? Pouvez-vous vous décrire en 3 adjectifs ?

Le rouge sans hésitation ! Pour l’énergie qu’elle dégage .
Sensuelle, mystérieuse, provocante.



8) Quels mots dirigent votre existence ?   Quelles valeurs et quels principes vous tiennent à  cœur ? 

L’expérimentation, la curiosité, un regard toujours en quête de belles choses, si anodines soient-elles.

Toujours la curiosité : envers les autres cultures, envers les personnes qui arrivent à penser et vivre différemment des autres, qui empruntent des chemins singuliers.

9) Si vous étiez :

Un arbre ? Un chêne, je les trouve toujours singuliers, avec une vraie personnalité, pour lesquels je peux avoir de vrais coups de foudre !

Un dessert ? Des abricots rôtis au romarin, pour le plaisir de allitération d’abord ! puis, pour le mariage subtil des 2 saveurs, inattendues !

Un paysage ? Un paysage de Toscane comme on en voit dans la peinture italienne, brumeuse, dans les lointains… ça donnerait envie de rentrer dans le tableau !

Un animal ? Une souris ! Toujours affairée, curieuse, l’œil aux aguets, débrouillarde, agile… avec sa petite fourrure toute douce, elle me plaît beaucoup comme animal totem.

Roulotte et souris d'Odile Bailloeul

Un objet ? Un livre, je ne connais rien de plus magique ! Quelques pages, et on quitte notre présent pour un autre lieu, une autre époque .
Si le livre est bon, vous devenez quelqu’un d’autre l’espace d’un roman. C’est toujours une expérience sidérante.

10) Quelle question souhaitez-vous poser aux lecteurs/lectrices de ce blog ?

Avez-vous déjà eu le temps et la curiosité d’observer l’infinie variété, beauté et complexité des « mauvaises herbes  » qui nous entourent ?
C’est passionnant ! On ne s’ennuie jamais quand on prend le temps d’observer avec bienveillance le monde qui nous entoure.

Odile Bailloeul frise

Site internet officiel

Page officielle Facebook


Pour découvrir les interviews de mes invités, cliquez ici afin d’accéder à la liste


2 réponses sur “Odile Bailloeul”

  1. Très coloré et réaliste ! 😁 Bravo ! Et moi aussi j’aime beaucoup regarder les végétaux, comme le liseron qui est pourtant considéré comme une mauvaise herbe ! 🌸

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo