Pauline Castillo

Photographe – Présidente du club de bras de fer Toulouse Armwrestling Club

Prenons la main d’une adorable jeune femme, partageons son enthousiasme poétique, et allons au pays de la photographie.

Emotions, sentiments, captures, captivés avec un joli professionnalisme, elle lie moment et instants, tresse regards et attitudes, magnifie lieux et endroits…

Harmonie équilibrée et équilibre harmonieux, artiste qui pose un regard sur toutes les beautés, et ce qui se laisse voir à travers sa créativité !

Pauline Castillo est ravissante, surprenante, rafraîchissante et déroutante.

Car, elle peut aussi vous tendre l’autre main et vous emmener dans une toute autre contrée : discipline sportive qui requiert force et mental, patience et rapidité, et surtout un excellent poignet, j’ai nommé le bras de fer.

Et, Pauline Castillo est la 1ère femme Présidente d’un club en France : Championne de France à droite (bras droit) et Vice Championne à gauche (bras gauche)

Pauline Castillo, c’est un joli sourire, un dynamisme entraînant, c’est un banc sur une terrasse en bois avec vue sur la mer, tandis que tout près, un merle inspiré chante la positivité et l’optimisme, c’est un bouquet d’herbes aromatiques parfumé qui embaume cette pause, c’est un diabolo à la violette avec des glaçons ronds à la pomme verte qu’on déguste lentement en profitant de ce précieux présent…

Je vous laisse vous imprégner des réponses de Pauline Castillo…

Il n’est pas évident de se présenter, du moins cela na jamais été mon fort. Peut-être par pudeur. Je m’appelle Pauline, j’ai maintenant 30 ans. Je suis Avignonnaise expatriée à Toulouse. J’ai toujours été passionnée par la musique, la lecture, et l’art. Je me suis d’abord exprimée grâce au conservatoire de chant. Et ensuite, grâce a la photographie et l’écriture. Aujourd’hui je suis présidente du Club de bras de fer sportif Toulousain.

1) Comment, qui ou quoi t’a permis de devenir photographe ?

Photo de Pauline Castillo

 

Depuis que j’ai 13 ans je sais que je veux être photographe. J’adorais immortaliser les moments joyeux avec ma famille. Je ne savais pas vraiment comment y arriver. La conseillère d’orientation de mon collège m’a alors conseillé de faire un Bac Cinéma audiovisuel. J’ai pendant trois ans appris à écrire un scénario, le tourner, la post production, j’ai également appris toutes les ficelles de la photo. La construction de l’image, le développement… J’ai ensuite continué des études à l’université et j’ai fini par ouvrir ma société il y a 9 ans. Ma famille et mes amis m’ont toujours soutenu et me soutiennent encore dans tout ce que j’entreprends.

 

 



2) Que t’apporte la photographie, et quelle est ta définition de celle-ci ?

La photographie est pour moi le moyen de capturer des moments fugaces. Le temps passe si vite, c’est bateau de dire ça, mais c’est la réalité. Elle permet donc d’immortaliser ce qui n’est pas palpable. Un sourire, un regard, un geste tout ceci sera avec nous pour toujours.

© Pauline Castillo

3) Tu es la 1ère femme Présidente d’un club de bras de fer mixte : comment est née cette aventure, quel est ton palmarès ?

Cette aventure est née de deux rencontres, dans un premier temps avec mon compagnon qui est dans le milieu de la force depuis plusieurs années (champion de powerlifting et de strongman) et ensuite, avec un de ses meilleurs amis, Aymeric Pradines (champion de France de bras de fer). Une conversation, une démonstration et j’ai eu envie de pratiquer ce sport. N’ayant pas de club non loin chez moi j’ai décidé d’en créer un. Je n’aime pas faire les choses à moitié. Cette année, j’ai eu la chance de devenir Championne de France à droite et Vice Championne à gauche grâce au soutien de mes proches, à beaucoup d’entrainement et de persévérance.

Photo de Pauline Castillo

4) Quelle préparation spécifique cette discipline demande ?

Nous travaillons les trois techniques sur la table de bras de fer. Le hook, le top roll, et la presse. Chaque entrainement nous amène son lot de surprises, la position des doigts, du corps, l’adversaire en face nous permettent d’avoir un match à chaque fois unique. En parallèle, nous faisons des exercices de musculation pour le poignet, les doigts, le dos… c’est un sport extrêmement complet. La plupart des gens qui l’essaie en arrivent à cette conclusion : « c’est un sport extrêmement technique. Bien loin de l’image qui lui colle à la peau. »

Photo de Pauline Castillo

5) Quelles sont tes autres passions ?

J’aime énormément le cinéma, j’ai vu un nombre de films incroyable pendant mes études, j’éprouve autant de plaisir à regarder un film de Wong Kar Wai que de Tim Burton.
Je me suis plus récemment trouvé une passion pour l’écriture aussi, lors d’un moment noir de ma vie, j’ai commencé à écrire une histoire qui a permis de guérir pas mal de mes angoisses… et depuis je continue.

6) Peux-tu te décrire en 3 adjectifs ? Quelle est ta couleur préférée, et pourquoi ?

Je dirais :
Déterminée : car quand j’ai décide de faire quelque chose rien ne peut m’empêcher d’y arriver.
Imaginative : étant enfant unique, j’ai toujours fait travaillé mon imagination. Je jouais seule, dans un monde que j’inventais. Cela m’a pas mal aidé quand j’écrivais les scénarios de mes courts-métrages pendant mes études.
Rêveuse : j’avoue que je vis un peu dans un monde de bisounours mais j’aime à penser qu’il y a toujours une solution à tous les problèmes. Je fais en sorte de rester le plus positif possible.

Les trois-quarts du temps je m’habille en noir ou bien sombre, j’aime l’aspect classe que cela donne. Distingué et décontracté.

Photo de Pauline Castillo

7) Quels principes, quelles valeurs te tiennent à cœur ?

Une de mes expressions préférée est : « Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse » Donc j’essaie de suivre ce credo. Cela m’a parfois joué des tours mais, je préfère être moi-même.
Je prône depuis mon enfance les valeurs de la famille, j’ai été élevée dans une famille très soudée. J’ai envie de perpétuer ça, nous ne sommes rien sans des gens qui nous soutiennent et nous comprennent.

8) Si tu étais : 

Un animal ? Je dirais un Phoenix, car j’ai passé des épreuves douloureuses, et depuis mes 12 ans je combats une maladie (l’endométriose) qui me fait terriblement souffrir, mais je finis toujours par renaître de mes cendres pour être encore plus forte.

Un goûter parfait ? Une tartine de pain avec du beurre et du chocolat râpé. C’est ce que me préparait ma grand-mère quand j’étais enfant.

Une oeuvre d’art ? Le radeau de la méduse : car même dans l’adversité, l’homme a toujours l’espoir de s’en sortir.

Un lieu ? Le village natal de mon père en Espagne, où il fait bon vivre et où sont mes racines.

Un objet ? Un mug car je suis fan de thé et j’en fais donc la collection. C’est ce que je ramène quand je pars en vacances : un mug.



9) Quelle est ton actualité, quels sont tes projets ?

Mes projets sont variés, déjà faire évoluer et connaître mon sport. En être pourquoi pas un des portes-paroles, inciter des femmes à venir le pratiquer.
Continuer à travailler dur sur mes photos et mes projets vidéo.
M’impliquer plus dans les associations qui regroupent des femmes malades comme moi, et leur influer un souffle de courage.

10) Quelles questions souhaites-tu poser aux lecteurs/lectrices de A qui mieux mieux ?

1/ Quel est votre histoire avec la lecture ?

2/ Que vous permet-elle d’assouvir ?

3/ Si vous ne deviez choisir qu’un seul livre, lequel serait-il ?

Suivez-moi

Maud Ménès

CEO/Founder/Owner chez A qui mieux mieux
Directrice de la publication - Rédactrice Web - Journaliste - Conteuse de réalité - Addict écriturière - Révélatrice de vos talents - Chapôteuse.
Suivez-moi

Les derniers articles par Maud Ménès (tout voir)

Maud Ménès

Directrice de la publication - Rédactrice Web - Journaliste - Conteuse de réalité - Addict écriturière - Révélatrice de vos talents - Chapôteuse.

2 pensées sur “Pauline Castillo

  • 24 avril 2018 à 21 h 54 min
    Permalink

    Très sympa cet échange avec Pauline !
    A mes yeux, Pauline et une artiste et sportive (maintenant) Chapeau !!!!
    A très vite sur la toile avant de se croiser en vrai !
    Bravo Maud !

    Répondre
  • 24 avril 2018 à 12 h 18 min
    Permalink

    Merci pour cet interview très intéressante de Pauline que je connais depuis maintenant 2 ans. Mais, là, je la connais beaucoup mieux!
    Pauline a oublié de parler de ses chats, adoptés depuis peu, et qu’elle aime énormément.
    A bientôt.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Copie interdite - Les images sont soumises aux droits d'auteurs !

fringilla facilisis ut tristique in venenatis massa Praesent vel, elit. quis,