Tapom Pom

On sent une sensibilité, une humanité et une poésie chez ce joli personnage de Tapom Pom, tête en rond, robe en triangle qui pourrait être le doudou des petits et des grands, personnage d’un conte de fées moderne…

Mais qui se cache derrière Tapom, une jeune femme aux talents multiples : le dessin, le chant et la guitare sont complémentaires, une artiste créative qui s’inscrit dans la rencontre, le souhait d’aller vers les autres : une intelligence démultipliée ! Sandrine Wolf est une belle artiste à découvrir…

Dessin de Tapom Pom

Je vous laisse vous imprégner des réponses de Sandrine Wolf…



Petit texte descriptif :

C’est très difficile de se décrire. Faut-il se décrire physiquement? Psychologiquement? Que peut-on dévoiler? Que connait-on de soi?
Je dirais qu’à l’instant t, je suis une femme de 38 ans.

1) Qui, quoi, comment vous a donné envie de devenir dessinatrice ?

A 18 ans, j’ai commencé des études artistiques avec pour objectif l’infographie. Mais ceci sans avoir véritablement réfléchi à ce choix.
Par chance, cette école (école de recherche graphique à Bruxelles) proposait tout au long des études des options très variées et n’enfermait pas les étudiants dans un choix définitif. J’ai suivi entre autres les options : dessin animé, dessin (étude de nus), publicité, dessin de presse et photos qui sont les options qui m’ont le plus ‘formée’, sans compter les cours théoriques dont le cours passionnant de psychanalyse et les ateliers interdisciplinaires.

C’est par hasard, lors de ces études, que j’ai créé une petite bonne femme en ‘discutant’ par dessins interposés avec une amie dans un auditoire.
Cette petite dame, c’était moi, avec sa drôle de tête. J’ai été surprise de ce que j’avais dessiné et je l’ai gardée sans savoir quoi en faire.

J’ai probablement dû continuer à la dessiner et Vincent Baudoux, professeur de cartoons et de dessins de presse (entre autres) m’a proposé de suivre son cours. Ses cours, d’une grande richesse, ont été une véritable nourriture artistique pour faire évoluer et véritablement naître mon personnage.

2) Qu’est-ce-qui vous inspire ?

Ma vie de tous les jours mais je pense qu’il s’agit principalement d’un voyage à travers mon enfance, d’un retour vers cette période.

3) Si vous deviez vous décrire en 3 adjectifs ?

Déterminée, franche, fragile.

4) Quelle est votre couleur préférée ?

Le fuchsia, couleur vive qui représente la vie, moins vif que le rouge, une couleur tournée vers l’enfance…

5) Quel autre domaine de création vous passionne ?

La création en elle-même me passionne. C’est un processus complexe dans lequel la réalité passe au travers d’un artiste et en ressort avec sa vision personnelle du monde.
Dans toute création, il y a une volonté derrière, une volonté de créer, de sortir quelque chose de soit. C’est cela qui me passionne quand je vois les créations des artistes.

J’ai composé quelques chansons, j’ai trouvé cela passionnant de faire naître un petit univers, une histoire sonore.
J’aime écrire des textes et j’aime lire des romans introspectifs.
Je suis aussi toujours impressionnée par le facteur ‘temps’ dans les créations. Qu’il s’agisse du temps d’une vie pour faire une oeuvre ou du temps nécessaire pour faire une oeuvre, un tableau, une sculpture très minutieuse. Le temps est pour moi enfermé dans les œuvres artistiques, figé à jamais.

J’aime les gens passionnés.

6) Que voulez-vous transmettre à travers vos dessins ?

C’est une question difficile. J’ai arrêté de dessiner pendant 10 ans et ma première envie dans cette reprise du dessin est de m’amuser en amusant les lecteurs.
J’aimerais transmettre la vision particulière de Tapom, d’une enfant sur le monde qui l’entoure.

7) Comment vous est venue l’idée de Tapom Pom ?

Je ne peux pas dire que j’ai eu l’idée de ‘Tapom’, elle est née naturellement.



8) Tapom Pom véhicule des messages, est-ce-que ce personnage facilite l’échange, le dialogue… ?

Je ne pense pas que Tapom facilite le dialogue pour le moment mais c’est un objectif que j’aimerais bien atteindre.

9) Quel(les) artiste(s) admirez-vous ?

Sempé pour sa douce cruauté sur le monde bourgeois et pour son minimalisme.
Ralph Steadman pour la ‘violence du trait’ dans certains de ses dessins.
Gotlib pour son humour et sa dérision hors norme.
Jacqueline Harpman pour l’analyse crue de notre condition humaine (surtout la condition de la femme).
Gainsbourg pour son absence quasi totale de censure.

Il est évident qu’il y en a d’autres.

10) Quelle question souhaitez-vous poser aux lecteurs/lectrices de ce blog ?

Je n’ai pas de question par rapport à Tapom mais je suis ouverte à tous les échanges.
Ma question serait d’ordre plus général :
Comment donnez-vous un sens à votre vie? (c’est presque une blague, mais c’est une ‘vraie’ question)

Dessin de Tapom Pom

Page officielle Facebook « Tapom Pom »

La chanson que Sandrine Wolf a choisi pour vous :

Sandrine Wolf : « Superficielle »


Pour découvrir les interviews de mes invités, cliquez ici afin d’accéder à la liste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo