Texte de Sandrine Roy

Petits monstres



— Dis, Joseph, pourquoi elle pleure, maman ?

— Je crois qu’elle en a marre de nous.

— Elle va nous abandonner ?

— Je ne sais pas. Peut-être. De toute façon, on sera ensemble, je ne laisserai personne nous séparer.

— Elle ne devrait pas pleurer comme ça. Il était méchant, il lui faisait du mal. Alors pourquoi elle ne nous remercie pas ? Elle devrait être contente, tu ne crois pas ?

— C’est un truc de grands. Viens, on va se laver les mains et se changer. Je ne savais pas que ça sentait aussi mauvais le sang.

— C’est pas le sang qui pue, c’est lui. C’est toute sa méchanceté qui ressort et coule sur le parquet. Regarde, c’est même pas rouge, c’est tout noir. Noir comme son cœur.

— Maman finira par se rendre compte qu’on est bien mieux sans lui, t’inquiète pas. Bon débarras !

— C’est quand qu’on goûte, Joseph ? J’ai faim.

Sandrine Roy©



Pour découvrir ou redécouvrir l’interview/portrait de Sandrine Roy

2 pensées sur “Texte de Sandrine Roy

  • 22 mars 2017 à 18 h 01 min
    Permalink

    Texte court et efficace qui vise juste. L’innocence des enfants et en même temps leur sagesse. Ainsi que le dit le proverbe la vérité sort de la bouche des enfants.

    Répondre
  • 18 mars 2017 à 15 h 18 min
    Permalink

    Merci pour ce texte court, comme je les aime. Ces « petits monstres » font bien les choses ! Mais je les laisse, car je crois qu’ils sont plus qu’affamés…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Copie interdite - Les images sont soumises aux droits d'auteurs !

risus. diam id Aenean amet, venenatis, luctus porta.